Économie

Les pièges à éviter pour le rachat de crédit immobilier

rachat4Contrairement aux idées perçues, la décision concernant le rachat d’un crédit immobilier n’est pas seulement une question de flair. Eh, oui ! Il existe plusieurs pièges qui ne semblent pas si évidents que l’on ne le pense, qu’il faut impérativement éviter.

Le calcul des frais engagés

On a souvent la mauvaise habitude de négliger les frais. Et pourtant ces derniers peuvent être colossaux, ce qui réduire énormément ses gains. Pour éviter la chose, il est préférable de toujours faire un calcul minutieux de l’ensemble des charges ainsi que des gains espérés pour ensuite les confronter aux résultats. Cette manière de procéder permettra de s’assurer que le jeu en vaut la chandelle. Ces frais peuvent être divers, en ne citant que les frais de dossier, les frais de remboursement anticipé et éventuellement la rémunération d’un courtier.

Le calcul du taux obtenu

La chose est on ne peut plus simple : se baser sur le prêt immobilier actuel pour pouvoir porter un bon jugement de la situation. Il sera alors utile d’estimer le montant total des intérêts d’emprunt, grâce aux données à disposition ou, si nécessaire, à la suite d’une recherche. Pour le cas particulier d’un crédit à taux variable, il sera toujours plus prudent d’envisager le pire scénario pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Une projection continuelle sur l’avenir

Dans le cas où il y a besoin de restructurer le crédit immobilier à travers un rachat, il sera indispensable de veiller à ce que ce soit dans un délai raisonnable. Effectivement, plus la procédure est longue, plus important sera le coût global. D’autre part, il faudra également choisir le bon moment pour faire un rachat de crédit habitat. Le plus judicieux serait de le faire quand les taux de crédit immobilier sont au plus bas, comme c’est le cas actuellement (2 %), par rapport à celui de votre ancien crédit qui était sans nul doute plus élevé.

 

 

Vous avez aimé cette nouvelle? Laissez un commentaire:

Économie